Grèce: la stratégie du choc imaginée par le FMI

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Ce titre est celui de l’article que Médiapart a consacré le 4 avril dernier à la révélation par WikiLeaks d’une conversation entre deux responsables du Fonds Monétaire International (FMI) sur la question de la Grèce.

La motivation de cette brève n’est pas ici de détailler les informations qui en ont été données par différents médias que chacun(e) pourra consulter.

Non, ce qui est saisissant, une fois de plus, c’est d’observer le comportement méprisant des institutions à l’égard des élus et de la démocratie, en l’occurrence ici du peuple Grec et de son Premier ministre Alexis Tsipras. En effet, la conversation entre Poul Thomsen, responsable du département européen du FMI, alors à Washington, et Delia Velculescu, chef de la mission du FMI en Grèce, s’est tenue le 19 mars et Alexis Tsipras ne semble en avoir été informé que le 2 avril à la suite des révélations du lanceur d’alertes de WikiLeaks (Le Huffington Post a publié la lettre qu’il a adressée à Christine Lagarde).

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *