Le mystère du journalisme jaune

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

CONFÉRENCE GESTICULÉE
SUR LA CRITIQUE DES MÉDIAS
de et par Philippe MERLANT

Samedi 10 octobre 2020
Auditorium de la Maison du Patrimoine
Saint-Julien-lès-Villas

  • Entrée à prix libre
  • Atelier à 14h – sur réservation uniquement
  • Conférence gesticulée à 19h30 – accueil à partir de 18h30
  • Respect des consignes sanitaires COVID-19 (voir plus loin)

INSCRIPTION À L’ATELIER

Attention 10 participants(es) max !

INSCRIPTION À LA CONFÉRENCE GESTICULÉE

Le mystère du journalisme jaune

Réservation préalable recommandée
(voir formulaire de contact au haut de cette page)

Cette conférence gesticulée sera précédée d’un atelier participatif à partir de nos expériences personnelles.

Sur les traces de Joseph Rouletabille, Philippe Merlant part élucider ce très grand et très curieux mystère : « Pourquoi les médias sont-ils si souvent du côté du manche, du côté du pouvoir, du côté des puissants ? » Une enquête de l’intérieur, nourrie par quarante ans d’exercice du métier de journaliste. Et une invitation à trouver des pistes pour réconcilier information et démocratie.

Journaliste professionnel pendant plus de 40 ans, Philippe Merlant a exercé dans de nombreuses rédactions ( de Radio France à La Vie en passant par L’Équipe, Libération, Autrement, L’Entreprise, Défis, L’Expansion, Transversales Science Culture ). Il tente depuis une vingtaine d’années de concilier sa pratique professionnelle avec un travail de réflexion sur cette question : « peut-on réconcilier les médias avec la démocratie ? » Ceci l’a conduit à co-écrire avec Luc Chatel « Médias : la faillite d’un contre-pouvoir » (Fayard, 2009).

De 2009 à 2012, il a créé, puis coordonné Reporter citoyen, formation gratuite au journalisme multimédia pour les jeunes des quartiers populaires, puis il est devenu formateur à l’Ecole des métiers de l’information. Et il est, tout naturellement, devenu « gesticulant »… De 2016 à 2019, il a été journaliste « en résidence » dans les quartiers populaires de Valenton et Villeneuve-Saint-Georges (94). Il mène aujourd’hui de nombreux ateliers d’éducation populaire aux médias, surtout dans les quartiers populaires. Début 2020, il a intégré l’équipe de L’ardeur

Atelier : Les médias et nous,
on a tous une histoire à raconter !

Attention : Participation sur inscription uniquement.
Nombre de participants limité à 10 !

Formulaire d’inscription au haut de cette page

Un atelier qui constitue un temps de préparation collective avant la conférence gesticulée.
Pendant deux heures, nous allons échanger à partir de ce que chacun.e vit dans sa relation avec les médias. En partant de cette consigne : « Racontez un exemple de désinformation et/ou de maltraitance médiatique dont vous avez été victime ou témoin ».
Nous choisirons ensemble les histoires qui nous semblent significatives et, selon le temps, l’envie et la disponibilité des un.e.s et des autres, transformerons ces histoires en scénettes théâtrales ou en récits, intégrés à la conférence gesticulée.
Si ce sont des scènes qui sont jouées, nous pourrons même « faire forum » avec le public : inviter les spectateurs qui le souhaitent à venir sur scène pour tenter de modifier le cours des choses.

CONSIGNES SANITAIRES

  • Port du masque obligatoire (merci de penser à vous en munir)
  • Gel hydroalcoolique à l’entrée de la salle
  • Enregistrement des participants à l’entrée
Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article