Archives de catégorie : Uncategorized

le formattage culturel m’a tuer – ANNULATION !

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

CONFÉRENCE GESTICULÉE

de et par Cynthia Brésolin

ANNULÉE

La conférence gesticulée organisée par LÉclairCit « Le formatage culturel m’a tuer » de et par Cynthia Brésolin est annulée.

 
Il s’agissait de la dernière conférence du festival gesticulant 2021 qui devait se tenir le samedi 23 octobre. Les raisons de cette annulation sont liées aux contraintes qui nous sont imposées par le contrôle du pass sanitaire.
 
Bien que ce pass ait été mis en place le 9 août, les règles n’étaient pas très claires pour ce qui concernait les associations et les salariés ou les bénévoles de ces associations. Pour cette raison, une centaine de bénévoles et acteurs associatifs ont assisté le 7 septembre à une réunion d’info en visio intitulée « Pass sanitaire et associations : mode d’emploi » organisée par le Mouvement associatif de Champagne-Ardenne et la Ligue de l’Enseignement de la Marne.
 
Là nous avons appris que les bénévoles devaient procéder au contrôle des pass sanitaires, non seulement du public à l’entrée de l’événement, mais également de celui de leur intervenant, en l’occurrence ici Cynthia Brésolin.
 
Compte tenu de la tension engendrée aujourd’hui par l’obligation du pass sanitaire et des positions très diverses à son sujet, il nous a semblé raisonnable et honnête d’en informer notre intervenante afin de ne pas la mettre devant le fait accompli au dernier moment. 
Quelques échanges et discussions nous ont amenés à trancher entre deux alternatives : 
 
  1. Maintenir l’événement pour œuvrer à l’éducation populaire, mais accepter en même temps d’en exclure une partie du public sur la base de critères contestables et contestés. Au final, cette option propose en quelque sorte une éducation populaire sélective, ce qui n’est pas vraiment sa vocation.
  2. Annuler l’événement au motif que ce processus de contrôle est injuste et que, par ailleurs des citoyens bénévoles peuvent légitimement refuser de contrôler leurs concitoyens et leurs données personnelles. Bref, on veut bien œuvrer à l’éducation populaire, mais pas « quoi qu’il en coûte » comme dit l’autre.
Au sein du CA de LÉclairCit l’annulation ne faisait pas l’unanimité, mais Cynthia Brésolin a finalement décidé de ne pas venir. Elle nous a en contrepartie proposé de revenir ultérieurement à une période plus « propice »  et nous y sommes bien entendu favorables. En attendant, voici le texte qu’elle nous a proposé pour compléter cette annonce :
 
« L’annulation de cette conférence ne se justifie absolument pas dans un débat pro ou anti-vax. Sur un sujet bien plus sensible et épineux : dans une société de contrôle désormais décomplexée, il me semble impossible de voir se généraliser ledit contrôle – autrefois (hier) plus insidieux. D’un côté pour des bénévoles qui se voient contraints, dans leurs actions, d’être imputés de cette action et d’autre part, de voir une conférence gesticulée interdite à des personnes qui ne suivent pas les règles imposées et édictées (par-delà même de la question des classes sociales). Refuser une norme s’inscrit dans ce que l’on appelle le « paradoxe permissif », à savoir et en raccourci : on ne nous interdit pas de faire ce que l’on veut, mais si on ne fait pas comme il faut, on peut avoir des problèmes et/ou être empêché. Il s’agit là, d’un point crucial de cette conférence gesticulée auquel il me semble aujourd’hui impossible de déroger. Reste toutefois à encourager et souligner le travail de tous ces gens, bénévoles qui continuent malgré tout le combat. » 
 
Nous sommes bien conscients que cette décision va peut-être un peu perturber la mécanique du festival gesticulant, mais rien n’est moins sûr. La suite nous le dira.
 

Pour toutes infos sur les trois autres conférences gesticulées, suivre le lien ci-dessous

Festival gesticulant

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Un automne gesticulant

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Nos précédentes gesticulations

Nous avons déjà eu l’occasion de vous proposer deux conférences gesticulées créées et jouées par Jacques Esnault qui est l’un de nos partenaires des plus fidèles.

La première s’est tenue le 20 mai 2016 et s’intitulait « Des lendemains qui chantent » et avait été suivie le lendemain par un atelier d’écriture animé par Jacques.
La seconde a eu lieu le 8 juin 2018 et s’intitulait « Sous les pavés la plage »

Nous avons également eu l’occasion d’accueillir Jacques et sa troupe le 25 février 2017 pour la pièce du collectif 1984 « La jolie valse des emplois ». Pour celles et ceux qui y ont assisté, convenons que ce fut finalement assez «gesticulant», voire gesticulatoire.

Nos futures gesticulations

C’est donc avec une grande joie que nous clôturerons notre saison le samedi 1er décembre 2018 à 20h30 au centre culturel Didier Bienaimé avec la dernière création « Les 4 vérités » de l’atelier « Pas Dupes ! »  du collectif 1984. Mise en scène de Jacques Esnault et Brigitte Grisar.

Nous vous donnerons davantage de précisions à la rentrée, mais vous pouvez dès maintenant réserver cette date.

Mais en attendant « Les 4 vérités », il y a la rentrée d’automne

Nous nous sommes joints à 3 autres associations locales pour vous proposer un cycle de 4 conférences gesticulées qui se dérouleront sur 4 samedis consécutifs du 29 septembre au 20 octobre.

Pour LÉclairCit, nous avons invité Aline Farès qui fait un tabac avec sa conférence intitulée « Chroniques d’une ex-banquière »

Quelques mots sur cette conférence

Nous n’aurions donc rien à dire sur ces banques, qui nous explosent à la figure, nous méprisent, mettent les gouvernements au pas – et qu’on ne parvient pourtant pas à contourner tant leurs services nous sont essentiels ?

Les banques, la finance, nécessitent une pensée qui va bien au-delà du discours de l’expertise. Et c’est peut-être même par là qu’il faudrait commencer : se poser la question de la place que nous voulons bien leur laisser ; la question de qui peut légitimement maîtriser ces super-pouvoirs qui permettent aux banques de décider, par le crédit, quelles idées verront le jour ou pas.

N’est-ce pas un enjeu majeur dans un monde où tout ou presque est passé à la moulinette financière, et où les catastrophes politiques, sociales et environnementales s’accumulent ?

Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.

Les « Chroniques d’une ex-banquière » ont été créées par Aline Farès à Bruxelles au cours du printemps 2017, dans le cadre d’une formation d’accompagnement à la création de conférences gesticulées organisée par l’ASBL La Volte.

Cette conférence a été présentée pour la première fois en juin 2017 au Théâtre National de Bruxelles et à l’Université d’été du CADTM près de Namur.

Les « Chroniques d’une ex-banquière » ont également été présentées à l’Université d’été des mouvements sociaux européens à Toulouse en août 2017.

C’est où, quand ?

Samedi 13 octobre à 19h30
amphithéâtre de la maison du patrimoine
à Saint Julien les Villas

Pour davantage de détails sur cette conférence ainsi que les 3 autres, un site dédié a été mis en place et nous vous invitons vivement à le consulter ici : http://idees-gesticulantes.fr.nf/

Enfin, pour les plus intéressés(es) d’entre vous, Aline Farès animera un atelier le samedi après midi avec celles et ceux d’entre vous qui souhaitent en apprendre un peu plus sur les rouages de la finance et des banques. Vous pourrez avoir un aperçu ici.

Le poker des banques

 

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article