J’veux du soleil

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Jeudi 28 mars à 20h30
en avant-première
au CGR de Troyes

Gilles Perret a réalisé de nombreux documentaires. Notamment Ma Mondialisation, Les Jours heureux, La Sociale, l’Insoumis.
François Ruffin est reporter pour le journal Fakir, député de la Somme. Il a reçu un César pour son film Merci Patron que LÉclairCit a fait projeter à Troyes le 18 mai 2016.

Projection suivie d’un échange avec la salle en présence de Stathis Kouvélakis

Stathis Kouvélakis à Troyes le 24/11/2016

Stathis Kouvélakis est enseignant-chercheur au King’s College de l’Université de Londres où il enseigne la philosophie politique. Il était membre du comité central de Syriza lors de la victoire de ce parti en Grèce en janvier 2015. Prônant une sortie de l’euro et une rupture franche avec les institutions européennes, il décida de faire scission avec Alexis Tsipras et est actuellement membre d’Unité populaire.

Il a tenu, à Troyes le 24 novembre 2016, une conférence (qu’il est possible de ré-écouter ici)  à l’invitation de LÉclairCit et du collectif Aube de soutien au Peuple Grec sur le thème « Grèce/Europe quelles alternatives ? »

Il s’intéresse de près au mouvement des gilets jaunes et a assisté à l’assemblée des assemblées qui a réuni, les 26 et 27 janvier dernier à Commercy, près de 75 délégations paritaires de Gilets jaunes venus de toute la France.

C’est à un autodafé que s’est livrée la police, à Dions : ils ont détruit « Marcel » ! Dans la France de Macron, on casse les œuvres qui menacent le pouvoir. Mais le peuple vaincra : « Marcel » va renaître, et partir en tournée… jusqu’aux Champs-Elysées ?

« Oh ! Punaise ! Mais c’est quoi, ça ? C’est qui, ce type-là ? »
Entre Nîmes et Alès, notre Berlingo venait de doubler une file de camions à l’arrêt. La pluie coulait sur le pare-brise, et entre deux allers-retours des essuie-glace, au milieu de nulle part, dans un paysage de boue et de béton, on découvre ça : un tableau géant.
« C’est qui, ce gars-là ? on se renseigne.
– C’est un vieux monsieur qui s’appelle Marcel, Marcel Sanchez, un maçon à la retraite, d’origine espagnole. Il a 77 ans, et il passe ses après-midis ici.
– Mais alors, comment le peintre l’a choisi lui ?
– Eh bien, il a regardé son visage, il a vu qu’il contenait les douleurs, les fatigues de la vie. Regardez. Et puis aussi, dans sa moustache, dans son oeil, comme une lumière, comme un sourire… »

J’étais ému.
« Hier matin, reprenait Dédé, Gilet jaune de Dions, les toutous de Macron sont venus tout démonter, on a préféré brûler notre cabane nous-mêmes. Mais la toile, on l’a sauvée !
– C’est un peu votre totem ?
– Voilààà ! »
s’écria un choeur.

Cliquer sur l’image pour lire la suite

Infos pratiques et réservations ICI

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Des Éclaireurs Citoyens pour moins de bruit et davantage de lumière

%d blogueurs aiment cette page :