privatisation des aéroports de paris. comment faire pour participer ?

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article
Cliquer sur l’image pour accéder au site officiel de soutien à la proposition de référendum.

Dans le cadre du RIP (Référendum d’initiative partagée), 248 députés et sénateurs (sur 925) d’opposition, ont déposé une proposition de loi référendaire visant à « affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris ».
L’objectif est d’en empêcher la privatisation, en réponse à la cession, votée par le Parlement début avril, d’une partie du groupe ADP. Celui-ci réunit Charles-de-Gaulle, Orly, Le Bourget, une dizaine d’aérodromes, des centres commerciaux, une filiale dans la téléphonie (Hub One) et des parts dans le capital de nombreux aéroports internationaux.
Notons qu’il aurait suffi d’un cinquième des membres du Parlement (20%), soit 185 parlementaires, pour pouvoir déposer cette proposition de loi référendaire. Pour le cas présent, ce sont donc 27% des parlementaires qui ont soutenu cette initiative.

Quelques chiffres clés

  • La campagne de soutien a démarré le 13 juin 2019 pour une durée de 9 mois. Pour apporter son soutien à la proposition de loi référendaire, il faut donc le faire impérativement avant le 12 mars 2020.
  • 4 717 396 (10% des électeurs) signatures de soutien sont nécessaires et en l’absence de publicité gouvernementale et médiatique sur le sujet le compte est loin d’être atteint (voir ici pour suivre l’évolution des soutiens).

Liens utiles

  • Compteur des soutiens
  • Pour avoir une idée sur la quasi absence de publicité sur le RIP ADP, Le journal en ligne «LE MEDIA» propose une analyse très intéressante et chiffrée sur le traitement médiatique réservé au RIP, en comparaison, notamment, du traitement extrêmement favorable qui a été accordé au Grand Débat.

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Des Éclaireurs Citoyens pour moins de bruit et davantage de lumière

%d blogueurs aiment cette page :