Archives par mot-clé : Aube

Le prochain ciné/débat de l’automne – c’est très bientôt

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Après une première soirée, avec la projection du film «Les Sentinelles» consacrée aux dégâts unilatéraux sanitaires, environnementaux, professionnels, sociaux et humains engendrés par l’amiante et les pesticides, nous poursuivons avec deux films documentaires.
Le premier montre et explique au travers d’expériences concrètes qu’il existe des alternatives tandis que le second permet de prendre conscience que tout est encore à faire.

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu la possibilité de se joindre à nous lors de la première soirée du 26 septembre, nous ne pouvons que leur recommander de voir le film «Les Sentinelles».
Les personnes présentes ont été non seulement touchées par les témoignages des victimes, mais elles ont pu échanger entre elles, avec le réalisateur et aussi témoigner parfois et c’est ce qui fait tout l’intérêt et toute la richesse de ce genre d’événement.

Nous vous espérons donc nombreuses et nombreux

Mardi 17 octobre 2017
au CGR – Troyes

Tarif spécial 11€ pour les deux séances ou 7€ la séance

Infos détaillées en cliquant ici et

La séance de 20h sera suivie d’un débat avec des témoins et acteurs du monde viticole dans l’Aube

SYNOPSIS « La Clef des Terroirs »

Au début du XXème siècle, le philosophe Rudolf Steiner, estimant que le système agricole en place était voué à l’échec, a émis l’idée que l’agriculture doit être réfléchie au sein d’organismes agricoles complexes avec la présence d’animaux, de cultures diverses en totale harmonie avec la nature. Il a appelé cette méthode l’agriculture biodynamique.
Le monde du vin a rapidement compris l’enjeu de cette agriculture. Les vignerons sont des personnes très pointilleuses pour l’élaboration de leurs vins, dans les vignes comme à la cave, un métier où chaque détail a son importance.

Ce documentaire explique la biodynamie au travers du monde du vin.

SYNOPSIS « Insecticide mon amour »

Guillaume a 26 ans. Il est ouvrier viticole en Saône-et-Loire lorsqu’il est victime des traitements obligatoires aux insecticides contre la cicadelle de la flavescence dorée. Comme il est impossible de se faire entendre, il décide de quitter son travail et d’enquêter sur la question.
Il part à la rencontre de nombreux acteurs du milieu viticole et scientifique comme Emmanuel Giboulot, ce vigneron ayant refusé de traiter aux insecticides ou Jean-Marc Bonmatin, chercheur au CNRS et lanceur d’alerte sur les effets catastrophiques de l’utilisation de ce type de pesticides sur l’environnement.


Pour voir l’intégralité du programme d’automne, cliquez ici

Pour retirer vos places dès maintenant au cinéma ou sur le site du CGR cliqez ici

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Unité de Valorisation Energétique, club de vacances, ou Incinérateur ?

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Lundi 30 janvier, comme indiqué dans notre dernier article sur le sujet, s’est effectivement tenu à LA CHAPELLE SAINT LUC le premier débat public à propos du projet d’installation de l’incinérateur. On peut se réjouir d’une forte participation car la salle était comble, et nombreuses personnes se sont appliquées à poser des questions de fond, dans le respect du débat. Et après ?… Continuer la lecture de Unité de Valorisation Energétique, club de vacances, ou Incinérateur ?

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Le feu aux poubelles !

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Le projet de construction à La Chapelle-Saint-Luc d’une Unité de Valorisation Energétique, en d’autres termes un incinérateur d’ordures ménagères, ne mérite-t-il pas qu’on en discute  sérieusement ?

Continuer la lecture de Le feu aux poubelles !

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Les choix du Conseil départemental

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article

Il faut se souvenir qu’en 2010, notre département faisait partie de ceux où résidaient le plus de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, par rapport à la moyenne nationale, soit 15,2 % de la population auboise en situation de précarité, avec une hausse plus rapide que les moyennes régionales et nationale.

auditorium

Continuer la lecture de Les choix du Conseil départemental

Cliquer sur un des boutons ci-dessous pour partager cet article